• La Réunion.......Les baleines à bosse sont de retour......





    Source Pingnews.com



    Çà y est......les premières baleines à bosse ont été aperçues ces derniers jours, sur les côtes de la Réunion......Elles viennent dans la tiédeur de l'Océan Indien s'accoupler et mettre bas......

    Ce sont les "stars" de l'hiver austral. A peine arrivée sur l'île, j'en ai entendu parler.
    On ne devrait pas tarder à les voir, tout près de chez moi, depuis la promenade du  Barachois......Lorsqu'elles se montrent (elles sont cabotines......), Radio FreeDom (radio locale très, très écoutée ici) lance l'info. sur les ondes et l'on peut aller sur le bord de mer pour observer un spectacle qui paraît-il est magnifique....Je le crois sans problème......

    L'an dernier, c'est le 3 juin que la première observation a été faite aux larges de la Réunion. L'apparition des baleines à bosse dans les eaux locales est  de plus en plus précoce.

    Les baleines arrivent des eaux glaciales de l'Antarctique : environ un mois de voyage, 6000 kms parcourus, une vitesse moyenne de 4 à 8 km/h. Elles s'installent ensuite pour une période de 5 à 6 mois dans cette zone de l'Océan Indien. 

    Leur date de départ subit également des modifications : de mi-octobre, elle est passée à mi-novembre. 

    Cette migration est cruciale pour l'espèce. Les baleines cherchent la tiédeur des eaux des Mascareignes (site classé sanctuaire depuis 1979) pour s'accoupler et mettre bas. Un baleineau est mis au monde tous les 3 à 4 ans. Ces naissances ne pourraient avoir lieu dans l'Antarctique : les eaux y sont trop froides. La baleine est un animal à sang chaud et le choc thermique serait fatal au nouveau-né, qui mesure déjà 4 m de long et pèse 1 tonne à la naissance .......

    Les eaux peu profondes aux alentours de la Réunion, de l'Ile Maurice, de l'Ile Sainte-Marie à l'est de Madagascar, dans le lagon de Mayotte ou sur les côtes ouest africaines offrent aux baleines à bosse un rempart contre leurs prédateurs, les orques et les requins, tentés de s'attaquer aux baleineaux, vulnérables durant leurs premiers mois.

    Les bébés seront choyés par leur mère durant un an. Ces dernières seront aidées par des "escortes" ou des "tantes", autres femelles n'ayant pas de fonction de reproduction. 

    Cette entraide met en exergue la cohésion du groupe. Même si le retour dans l'Antarctique se fait par vagues successives : les femelles fécondées partent les premières, puis celles en repos de cycle et les immatures. Les mères et leurs rejetons partent les derniers jours, permettant ainsi à leurs petits d'engraisser un maximum (une bonne trentaine de tétées par jour). Ils sont ainsi mieux armés pour affronter les dangers du périple de retour.

    Le même phénomène est observé pour les dates d'arrivée dans nos eaux.  Ces dates correspondent aux différentes étapes du cycle de vie. C'est ainsi que les mères arrivent en premier avec leurs baleineaux.

    La baleine à bosse est considérée comme le "boute-en-train" de l'Océan. Elle est très expressive et multiplie les chants harmonieux en profondeur et les sauts hors de l'eau.

    Elle a été proche de l'extinction au début du 20ème siècle, aujourd'hui c'est le cétacé le plus étudié et le mieux connu.

    Elle peut atteindre 65 tonnes, nager à une vitesse supérieure à 25 km/h, peut mesurer de 11,50 à 19 m de long. C'est une sportive accomplie, qui effectue de très belles acrobaties.

    Ses repas constituent un véritable spectacle. Elle ingurgite chaque jour plus de 2 tonnes de nourriture (krill -petites crevettes- et petits poissons). Elle avale l'eau et la filtre grâce à ses 340 fanons. L'envergure de sa mâchoire : jusqu'à 4 m. En une seule bouchée, elle peut avaler un banc de harengs.




    Source Terra Nova





    Source Terra Nova




    Source Terra Nova





    Comme vous le voyez, les photos ne sont pas de moi......J'espère avoir l'occasion d'en prendre.......Vous en serez les premiers bénéficiaires........


    « Une certaine vision de l'optimisme.......Une certaine vision de la liberté...... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    10
    sophie morra
    Mardi 30 Avril 2013 à 20:18
    Comme je t'envie! c'est un de mes reves devoir les baleines.... j'attends avec impatience tes photos et commentaires. Profite en bien!! bisous.
    9
    Armelle
    Mardi 30 Avril 2013 à 20:18
    Wahou ! quel pied ! j'vais venir vivre à la réunion moi aussi... entre la jolie nature et les animaux, c'est top !
    8
    Vendredi 21 Décembre 2012 à 14:49

    Avec ces mammifères magnifiques qui la visitent, La Réunion est bénie par les dieux.

    7
    Mercredi 4 Juin 2008 à 18:00
    quelle épopée pour cette baleine qui fait un tel parcours pour venir charmer les côtes de la Réunion et se reproduite, impressionnante la taille du balaineau à la naissance ... les photos sont très belles et j'espère qu'on verra peut être un cliché que tu auras pu prendre mais en attendant merci pour ton super article bizettes
    6
    Mercredi 4 Juin 2008 à 17:28
    je te souhaite d'avoir un jour la chance de faire ces clichés toi même, ce doit être grandiose comme spectacle
    5
    Mercredi 4 Juin 2008 à 16:20
    J'espère aussi que tu auras l'occasion de les photographier.
    4
    Mardi 3 Juin 2008 à 21:44
    Super intéressant!Quelles belles créatures..j'espère que tu pourras prendre de nombreuses photos et nous faire encore rêver! Belle soirée***~~
    3
    Mardi 3 Juin 2008 à 21:14
    Je les avais vus en 2004, sur la route en Corniche, en plus, il y avait des embouteillages, depuis pratiquement le barachois. Mon mari en revenait pas.
    2
    Mardi 3 Juin 2008 à 18:55
    ah, je suis envieuse! comme j'aimerais les voir aussi en vrai moi! j'ai vu un reportage d'elles à la télé, et depuis, je les admire encore plus! hâte de découvrir tes photos, dès que tu peux!!
    1
    Mardi 3 Juin 2008 à 16:52
    çà doit être fabuleux de voir çà....... bisous nicole
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :